Quoi de neuf sur le blog ?

Pourquoi ton baptême de l’air est SUPER important ?
Voler comme un oiseau reste un rêve bien commun. Pour les personnes de tous âges et tous sexes. Un rêve[...]
Pilote, ton premier vol en planeur : Comment être au top en début saison aéro (3/3) ? par Ailodie & Maxime Bonnissent
Le début de la saison est toujours un moment particulier, que tu commences à voler en planeur ou que tu[...]
La mise en piste des planeurs : Comment être au top en début saison aéro (1/3) ? par Ailodie & Maxime Bonnissent
Le début de la saison est toujours un moment particulier, que tu commences à voler en planeur ou que tu[...]
La sortie des planeurs : Comment être au top en début saison aéro (1/3) ? par Ailodie & Maxime Bonnissent
Le début de la saison est toujours un moment particulier, que tu commences à voler en planeur ou que tu[...]

Enfin un livre pour enfant & de planeur (vol sans moteur)

Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent...


Quel enfant n'a jamais rêver de voler ?

L'histoire est racontée par Estelle, haute comme trois pommes. Elle y parle d'une journée de petite fille qu'elle partage avec son petit frère. Sa maman a un secret : elle est pilote planeur. Alors, des fois, elle part voler sans moteur. Pour s'amuser. Son papa s'occupe de Thibaut et d'Estelle quand maman va à l'aérodrome.

Estelle a plein de questions en tête. Elle écoute et pose des questions. Elle raconte ce qu'elle comprend du planeur en plaine. Elle nous partage ses rêves de voler un jour à son tour et comment elle imagine pouvoir "chatouiller les nuages".

Accès à la boutique

  • Marie, eleve pilote
  • BASTIEN, ENtrepreneur aero
  • Jean marie,  medecin aero

 Jean Marie 

Instructeur planeur (FI)

et médecin aéronautique

quote-left

Merci pour ce blog rafraîchissant et tout simplement intelligent. Il fallait une femme pour insuffler une réflexion pertinente dans un monde vélivole un peu machiste. Étant instructeur, je ne peux que blâmer celui qui n’a pas su ou voulu t’encourager lors de ton brevet. Il faut savoir qu’autrefois, la méthode « Full Metal Jacket » demandait à l’examinateur de stresser le pilote pour tester ses capacités en situation dégradée. Reste que la méthode peut briser une personnalité sensible. Il est toujours plus facile de « casser » que de « construire ». Merci encore de montrer qu’une autre méthode est possible. Je pense que l’instructeur moderne doit savoir « murmurer à l’oreille du pilote » plutôt que le « débourrer ».​