Pilote, comment voler, même si tu manques de temps ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T’es-tu déjà posé cette question ?

Deux façons d’être deux fois plus efficace !

Quoi que tu fasses, il y a toujours une façon de faire mieux au niveau de ton organisation. La plupart du temps, toi et moi ne prenons pas le temps de réfléchir avant d’agir. Nous sautons tête baissée, comme faire les papiers, aller à l’aéro-club…

Quand tu voles, il y a deux techniques que tu peux utiliser pour être beaucoup plus efficace. Personnellement, j’utilise surtout la première quand je vole, le batching. Et, j’ai découvert la seconde, la routine, avec Estelle et Thibaut. Les enfants ont tellement besoin de repères ^-^. Aujourd’hui, je me sers de habitudes quotidiennes pour écrire ce blog. Mes graines de pilotes m’ont appris qu’avoir des habitudes saines pouvaient m’économiser (en terme de temps et d’énergie).

Le travail en lot (baching)

C’est simple et hyper efficace : tu fais toutes tes taches identiques d’un seul coup. Tu prépares tout ce que tu dois faire et pouf, tu torches tout, pour parler vulgairement.

Si tu dois préparer plusieurs types de plans de vol, en fonction des vents dominants, fais tout d’un coup ! Pendant que tu as ta carte aéronautique devant toi, prépare tout et note tout d’un coup.

Tu as la structure en tête, tu n’es pas coupé tout le temps dans ton activité. Du coup, tu es dans le bain, tu es lancé. Alors fonce ! Surtout si ça t’ennuie.

C’est comme lorsque tu dois ranger tes papiers et payer tes factures. Tu te bloques deux heures par mois. Tu le fais pour en être débarrassée.

La routine, les habitudes

Ca peut être des habitudes quotidiennes ou non d’ailleurs.

Un exemple d’habitude à chaque retour du terrain ?

Tu vas préparer ton sac de vol à chaque fois que tu rentres, pour l’avoir systématiquement avec toi, dans ta voiture. Comme ça, si un créneau de pilotage se libère et qu’en même temps tu as une heure devant toi,

Un exemple d’habitude hebdomadaire ?

Tu te réserves tous tes vendredis après midi (ou un vendredi sur deux, tu n’es pas forcément prof, hein !) pour aller voler au terrain. Tu poses tes congés

Un exemple d’habitude quotidienne ?

Tu lis un exemple de phraséologie tous les soirs en t’endormant ou en te levant par exemple. Ca dure 2 minutes et, surtout si ça n’est pas ta tasse de thé, comme 90% des pilotes ^-^, ça te permet de te familiariser avec cette bébête là et d’apprendre tout doucement.

Souvent, les livres d’efficacité personnelle te disent qu’il faut 21 jours pour prendre une nouvelle habitude ou t’en débarrasser d’une mauvaise habitude.

Comment créer une routine ?

Il faut que tu es une récompense à chaque fois que tu suis ta routine.

Je te donne un exemple : tu veux voler au dessus d’une zone qui est très fortement réglementée. Tu as très envie de faire ce vol. Tu décides alors de faire un peu de phraséologie tous les jours.

Tu n’es pas du soir (comme moi ^-^), donc tu décides de mettre en place une habitude de lire 2 minutes de phraséologie le matin en te levant. Parce que le soir, tu es mort et si en plus, tu dois te taper de la phraséo, tu sais très bien que la phraséo va passer à la trappe, et donc ton rêve de faire ton beau vol aussi… Dommage.

Donc, tous les matins, tu regardes 2 minutes de phraséo en te levant et ta récompense c’et ton petit déjeuner parce exemple. Un bon morceau de chocolat.

Tu as besoin de plus de motivation pour créer ta routine ?

 Essaye de trouver 10 minutes par jour pour voler plus ou pour préparer tout simplement tes prochains vols, donc, dans l’absolu, pour voler plus quand tu seras sur ton terrain ^-^.

Les 5 commandements pour te libérer du temps. Pour voler ! Pour voler !

Tu TE prends au sérieux

Piloter, c’est sérieux. Ca peut changer ta vie. Parce que tu te dépasses. Parce que tu réalises un rêve de gosse. Parce que tu fais plaisir. Parce que c’est important pour toi tout simplement.

Piloter, ce n’est pas à la portée de n’importe qui sur un claquement de doigt. il faut s’accrocher et il faut du temps pour assimiler tous les apprentissages.

Alors prends toi au sérieux.

Deviens ta propre priorité !

Sinon, tu préféreras aller regarder des vidéos de chats sur Facebook ou sur YouTube.

Tu dis NON

Tu priorises ! Tu dis non à ta voisine qui veut que tu sortes son chien tous les jours !

Tu te fais un calendrier et tu le respectes !

Fixe-toi un rendez vous à toi même

Fixe-toi une dead line

Tu annonces au monde entier (en commençant surtout par toi-même !) :

– Quand auras- tu fini la tache que tu veux faire = A quelle heure tu auras fini de préparer ton vol ?

– Quand auras-tu réaliser ton projet = A quelle date (fin de cette année, dans 24 mois) tu comptes avoir ton brevet de pilote en poche ?

Surtout, ne sois pas le dernier au courant ! Sois clair avec toi-même dans tes objectifs, dans la façon dont tu organises ton temps.

Peu importe que tu le cries sur les toits.

L’essentiel, ce qui compte vraiment, c’est que c’est que tu es décidé d’une dead line, que tu y crois et que tu mettes tout en œuvre pour y arriver.

Après, si tu n’arrives pas à terminer à la date/ à l’heure prévue, c’est peut-être parce que tu n’avais pas prévu par exemple de délai d’apprentissage suffisant ou qu’une galère imprévue t’est tombée dessus (tu es tombé malade, tu es tombé amoureux…).

Oui, mais moi, c’est pas possible, parce que…

Je te vois venir d’avance !

Tu râles, tu te dis que c’est pour les autres et pas pour toi.

Si, si, tous les pilotes râlent, alors, même si tu souris à cause des mots que j’emploie, tu as bien ta petite voix au fin de toi qui râle.

Cette petite voix s’appelle la résistance. Dans les grands livres, tu pourras trouver des grands mots, comme : “Il s’agit de ta résistance au changement.”

On est entre nous, je te le fais donc en mode concis et cool.

Tu veux pas parce qu’il faut réfléchir, agir et changer, sortir de ta zone de confort. Et, ç a, c’est pas très confortable. Je sais.

Cependant, très cher ami, sur le long terme, ça paye !

Tu seras gagnant et tu vas aller, petit à petit, et au fur et à mesure avec de plus en plus de plaisir, vers tes rêves !

Ailodie, c’est facile pour toi !

Pourquoi ce serait plus facile pour moi que pour toi ?

En plus, je suis une femme ! Et je vais te dire un truc, si, cher ami lecteur tu es un homme : c’est les femmes qui portent les enfants. Tu sais les 20 kg en plus en 9 mois. J’en ai eu deux donc, ça fatigue littéralement, ça prend du temps. Un enfant la nuit, c’est surtout “Maman !”, surtout quand ils sont tous petits. Surtout quand c’est maman qui allaite…

Conclusion, ce n’est pas plus facile pour moi que pour quelqu’un d’autre !

Pour te faciliter la tâche, pour que tu puisses voir ce qui a déjà existé, pour répondre aux questions de certains des membres de la communauté des Ailes pour Rêver, je vais te partager plus mon expérience.

Alors, j’ai retroussé mes manches et trouvé mes anciennes organisations dans les dossiers poussiéreux de mon cerveau. Tu auras donc le droit, pour t’illustrer tout cela à d’autres anecdotes de ma part. Je vais te montrer comment je m’organisais dans différents cas de figure.

Je commence par celui qui fait fuir tout le monde :

Comment unE pilote, avec deux enfants en bas-âge, peut travailler à temps plein et voler en même temps ?

C’est un surhomme ! Imagine en plus quand c’est une femme ! Quoi, elle continue de voler ? Elle ose penser à elle ? C’est une mère indigne ! Sinon, on m’a aussi servi du “Tu es une femme exceptionnelle”. Faudrait savoir… Un coup noir, un coup blanc.

Finalement, je ne suis ni l’un, ni l’autre.

Je suis seulement très déterminée.

Et, au fil des années, je suis donc devenue très organisée.

Comment ça, tu veux des preuves ?!

Je vais partager avec toi mon expérience a travers 4 autres articles. Certains de ces articles sont en cours de rédaction. Sois patient ^-^ !

C’est deux là sont des articles de références sur le blog, comme celui que tu viens de lire :

Avec 2 enfants en bas-âge, comment je m’organisais pour voler ?

5 CONSEILS ultra CONCRETS pour voler plus, que tu sois pilote privé ou professionnel !

C’est trois-là sont complémentaires :

Sans enfant et cadre, comment je m’organisais pour voler 100h/an ?

Cinq astuces pour étudier + gagner sa vie + devenir pilote, en même temps !

Comment et quand choisir le meilleur moment de voler plus ou d’avoir plus de plaisir ?

En bref

Agis !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier