Un coach pour les pilotes, pourquoi et comment ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un coach dans un sport aérien, pourquoi ? On a déjà des instructeurs plein les aéroclubs, ça fait donc redondance et ça ne sert que pour la carte de visite.

Raté !

Enseigner est différent de coacher

Un instructeur est un enseignant. Il t’apprend à piloter. Il peut t’aider, il peut t’écouter. Mais, il n’a pas été formé pour ça. Il a été formé par des personnes comme Maxime, pour t’apprendre à te poser sans que tu risques de te tuer.

Un instructeur n’a pas forcément le temps de prendre soin de toi, c’est en dehors de ses heures de travail ou de bénévolat. Aussi, il n’a pas forcément les compétences pour cela.

C’est malheureux, c’est comme ça.

Des fois, des instructeurs sont des Amoures. Oui, oui, j’assume mes dires. Mon instructeur planeur était de cela. Il s’appelait Guy Plouchard. Il a été pour moi un coach, un mentor et un instructeur planeur hors pairs.

Des fois, les instructeurs sont destructeurs, parce qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont peu voir pas du tout pédagogue, soit parce qu’ils sont dans un mauvais jour, soit parce qu’il n’aurait jamais dû devenir instructeur tout simplement.

C’est très rare, des fois, il faut bien un instructeur dans un club peu fréquenté, alors celui qui veut le faire bénévolement et qui est souvent là… Ben, le club ne peut pas se permettre de lui demander d’être en plus hyper pédagogue. Il permet déjà qu’une activité de vols se fasse au club…

Tu veux voir les résultats néfaste d’un simple vol avec un instructeur qui n’était pas à l’écoute ? Je te parle de mon expérience ici : Comment et pourquoi continuer à voler malgré les efforts, voir le manque de plaisir ?

Un coach aéro, ça ne s’est jamais vu !

Encore raté ! C’est monnaie courante dans les compétitions, que ce soit dans la voltige avion, ou dans une équipe de nationale de Vol en Planeurs. Il y a les coachs, les entraîneurs. Il peut y avoir plus casquettes pour chaque personne, beaucoup de compétences spécifiques et beaucoup d’expériences spécialisées, car je te parle là de haut niveau sportif.

Et pour les pilotes loisirs, il n’y a rien !

C’est bien dommage pour eux.

Eux aussi en ont besoin.

Pour cette dernière affirmation, soit tu me crois sur parole, parce que j’ai de nombreux emails de lecteurs de ce blog qui me posent des questions dans la coulisse, soit tu peut regarder le succès de certains articles qui sont justement issu de mes coachings individuel.

Tu as par exemple :

Quand tu as perdu confiance en ton pilotage : comment revoler avec plaisirs ? Parce que certains pilotes vivent une vraie descente aux enfers suite à certaines remarques ou à cause d’un certain contexte. Là :

– Un instructeur ne peut pas faire grand chose pour toi,

– Tu n’as pas forcément envie de t’ouvrir à d’autres pilotes, parce que tu as peur de leurs regards ou tu sens que tu ne seras pas écouté pour toi-même,

– Il manque dans ton entourage quelqu’un qui comprend ce que c’est que l’aéronautique, qui en connaît l’univers, qui est passé par ce que tu vis, qui s’est formé au coaching.

Ouais, coach, mentor, psy, c’est la même chose !

J’adore discuter avec des lecteurs qui râlent. J’ai l’impression d’être au terrain avec les autres pilotes ^-^.

Alors, tu veux vraiment tout savoir dans le détail ?

Coach sportif versus psy

“Un coach sportif ou entraîneur personnel est un métier chargé d’assister des personnes dans leur entraînement physique. Il motive ses élèves à se fixer des objectifs et leur apporte leur jugement sur la faisabilité. Les coaches mesurent la force et les faiblesses de leurs élèves et évaluent leur forme physique.” nous dit Wikipédia.

Là, il y a la notion de physique. Dans les sports aériens, il y a des facteurs physiques et des facteurs mentaux, c’est bien pour ça d’ailleurs qu’est né un super blog dont je te recommande d’ailleurs la lecteur qui s’appelle Mental Pilote.

Un psy (psychologue, psychothérapeute…), c’est différent d’un coach, parce qu’ils sont dans l’analyse, dans le passé, dans la réflexion. Tu fais alors un travail sur toi-même mais ça n’a rien à voir spécifiquement avec l’avion, l’ULM ou le planeur en particulier.

Et un coach alors ?

On dirait que tu prends au jeu mon cher lecteur ! J’en suis enchantée. J’aime te parler de toi, de comment je peux t’aider et de mon métier de coach, du coup…

Un coach te fait rentrer dans un processus d’apprentissage. Un coach individuel peut utiliser un questionnaire, une réflexion, des requêtes et une discussion pour aider les clients à identifier des objectifs personnels, et/ou d’affaires et/ou relationnels. Le coach laisse au coaché toute la responsabilité de ses décisions et actions. Les clients sont responsables de leurs propres réalisations et succès, et un coach ne peut pas promettre qu’un client fera des actions spécifiques ou atteindra des buts spécifiques. Il est un partenaire qui accompagne, clarifie, aide à déterminer des objectifs réalisables, à identifier les obstacles à surmonter, à élaborer des plans d’action. Il soutient le coaché lors de leur mise en œuvre.

C’est la même chose qu’un mentor !

Non, pas tout à fait.

un mentor est un conseiller expérimenté, attentif et sage auquel on fait entièrement confiance. Il ne faut pas confondre « mentorat » et « coaching » qui sont deux concepts différents.

Et toi, Ailodie, tu es coach aéro, alors  ?

Oui, c’est une façon de dire les choses. Je suis plutôt coach de pilotes. Dans les faits, c’est la même chose.

Comment se passe une séance ou une série de séance de coaching ?

Toi et moi, nous parlons, nous discutons.

Au début, c’est surtout toi qui parle. Je t’écoute. Tu poses des mots sur ce qui te tracasse, sur ce que tu aimerais changer, sur ce que tu ne veux plus vivre, sur le recherche de ce qui te manque.

C’est surtout toi qui parle, parce que tu es là pour ça. Parce que tu as décidé d’avoir un espace pour toi avec quelqu’un avec qui tu as décidé de te pauser et de poser ton sac un peu trop lourd en ce moment.

A l’écrit ? A l’oral ?

Soit nous échangeons des emails, soit nous échangeons par téléphone ou par Skype. Ca dépend de ce que tu préfères. Ca dépend de ton projet. Ca dépend de nous deux.

Je fais les deux, je m’adapte à toi. Je suis aussi à l’aise à l’oral qu’à l’écrit, tu peux le voir dans mes vidéos, tu peux aussi le voir en me lisant au travers de mon blog.

Et on se dit au revoir ?

Non, pas du tout !

Tu peux m’aider à résoudre lesquels de mes problèmes ?

Si tu viens avec une problématique très ciblée…

comme tu as peur de te poser ou tu souhaites faire un coaching avant de prendre la décision définitive d’arrêter de suivre les cours de ton école de pilotage alors que tu sens que tu es proche du brevet, ta demande est très bien délimitée, ciblée. C’est très bien.

Si tu as un projet ou que tu veux modifier ta façon de vivre l’aéronautique

Tu as beaucoup de choses en cours et j’aimerais savoir lesquelles sont les plus importantes, sur lesquelles tu te focalises en ce moment.

Peux-tu me faire un retour sur un des deux points suivants :

Sur le point qui est le plus important à tes yeux ou le point qui te stresse le plus à cause de tes parents ou de ton entourage.

Pense bien à m’expliquer pourquoi tu choisis lequel de ces points.

1/ Ton objectif “pilote pro”

Tu veux devenir pilote professionnel dans le civil, c’est toujours ça ?

Tu en es où (heures de vol, qualification…) ?

Que souhaites tu précisément faire dans l’avenir ?

Avec quelle date butoir espérée/ subies ?

Tu as différents plans, comme les cadets de l’air et voler moins cher avec l’avion de ton boss. As tu d’autres pistes ?

Peux tu aussi déjà m’éclaircir celles-là ?

2/ Formation diplômante

Tu vas passer ta licence. Quel est le programme spécifique de ta licence (lien vers un site Internet ?) ?

Quel métier te tenterait avec ou c’est simplement pour faire plaisir à tes parents et pour te rassurer toi même ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier