Comment et quand choisir le meilleur moment de voler plus ou d’avoir plus de plaisir ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je ne sais pas si tu t’es déjà cette question : Quelle période de l’année est le meilleur moment pour voler plus ou d’avoir plus de plaisir ? Existe-il vraiment un calendrier aéronautique universel ?

Existe-il un moment privilégié pour avoir plus de plaisir ? Tout seul ou accompagné, bien sûr. (Qu’est-ce que tu sous-entend ? Pourquoi as-tu le sourire aux lèvres en lisant cette phrase 😉 )

Mon ancienne conception du calendrier aéronautique

Et dire qu’il y a quelques années, je ne pensais qu’à une seule février-mars, pour le début de la saison… aéronautique, bien sûr !

Comme tous les élèves pilotes ou les pilotes de moins de trente ans, nous avions des grandes dates, des grandes étapes en tête.

Sur le calendrier d’une année civile, ça donne :

 

– Février/mars : le début de la saison aéro. Yes !

-Juin-août : vacances estivales voir stage aéro (hihi ! ^-^),
C’est en général la saison des examens aussi pour les jeunes pilotes, en même temps que la courses aux inscriptions dans des écoles, fac…

– Septembre : rentrée des classes pour les étudiants et reprise intensive du rythme au boulot. Le business redémarrant avec la fin des vacances des aoûtiens.

– Octobre : fin de saison aéronautique (ouuuuuuuin !)

– Décembre : Noël en pensant avec impatience au début de la prochaine saison aéro, en préparant l’aéroclub (projets, stages, machines, l’administratif…).

Ça, c’était avant.

Comme mes autres amis pilotes.

C’était quand nous étions jeunes et insouciants.

Maintenant, nous sommes toujours insouciants mais plus aussi jeunes…

C’était quand je n’avais qu’à penser au planeur, à l’ULM et à l’avion…

Aujourd’hui, devenue maman d’Estelle et de Thibaut, je comprends mieux la grande majorité des pilotes avec leurs (nos) rythmes alternant calendrier de pilotes et agenda familial, l’un s’imbriquant automatiquement dans l’autre.

Le hic dans mon raisonnement…

Michel, un ami pilote avion et planeur, un sage farceur adorant les contrepèteries, m’a tout de suite répondu que lui volait toute l’année.

Toute l’année !

Pas seulement 6 ou 8 mois par an !

C’est vrai, il a raison.

Mea culpea !

Il y a tellement de façons de voler, ne serait-ce qu’en vol moteur (avion, ULM)…

Pour ce qui est du vol libre, quand tu voles en montagne, tu peux voler quasiment toute l’année.

Bien sûr, tu peux aussi voler sur simulateur, ce qui est bien, que tu sois pilote ou non

Septembre, c’est la rentrée des classes des parents.

Es-ce vraiment la fin de tout du coup.

Fin septembre ? Quand, en plaine, c’est la fin de la saison du vol en planeur ? Quand certains terrains deviennent boueux voir peu praticable en plaine, s’ils n’ont qu’une piste en herbe ?Quand tu commences à être fatigué ou découragé et que tu as envie de rester de plus en plus sous ta couette ? Quand il faut que tu gardes une veste voir ton manteau dans les avions et les ULM ou une tenue autre qu’une simple t-shirt ?

Oui, même en septembre, même en octobre, c’est un bon moment pour voler.

Et puis…

Ce n’est pas la fin parce que c’est la fin de la saison de l’avion, de l’ULM ou du planeur que c’est la fin des haricots…

La fin de la saison des vols, c’est juste une baisse d’activité, et, encore potentiellement.

C’est aussi comme les changements de saison, les arbres ralentissent leur rythme.

Et, il y a toujours du taf.

Il y a toujours les habitués dans les aéro-clubs :

– des détails à apprendre d’eux, des questions,

– des éclaircissements au sujet de cours à leur demander,

– leur retour d’expérience à écouter,

– et parler aussi de tes propres vols…

Parce que, si tu ne voles plus, il y a les machines à entretenir, du matériel à vérifier…

Y a toujours quelque chose à faire dans un aéroclub ou chez toi.

Chez toi ?

Si, si, tu n’avais pas un livre aéro qui traîne sur ta table de chevet et dont tu devais finir la lecture ? Tu n’as pas un site Internet sur lequel tu voulais jeter un coup d’œil ? ^-^

Voler plus, on peut y penser tout le temps, même quand on ne vole pas !

La preuve ?

Je t’en parle dans cet article :

Quel est l’endroit qui permet de voler plus ?

En bref

En quelques mots, dans cet article, je t’ai dit qu’il n’y avait :

– aucun calendrier universel pour pratiquer un sport aérien, que ce soit pour une pratique en particulier (avion, planeur, ULM, deltaplane, parapente, montgolfière…),

– aucun agenda standard pour un pilote ou un élève pilote, cela dépend de chacun d’entre nous, ce notre motivation de notre capacité de nous irganiser, de notre budget et de ce qui nous environne.

Je t’encourage vraiment à passer à l’action !

Je t’invite à un peu d’introspection pour regarder :

– comment tu peux mieux t’organiser pour te libérer du temps,

– comment tu peux atteindre plus facilement ton objectif en regarde ce qui t’entoure.

Tu sais, tu en tireras beaucoup de plaisir, en appliquant au moins un conseil. Tu pourras voler plus ou simplement tu pourras piloter plus sereinement, et tou, ça, c’est une chance inouïe que nous pouvons vivre, toi et moi en tant que pilote.

La beauté du ciel, les nuages vus de près, la beauté de ta région vu du ciel…

Si tu as aimé cet article, merci de le partager.

Maintenant, à toi, commence tout de suite !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Cet article a 2 commentaires

  1. Octobre , fin de la saison aero ? Nan , reste l’avion , ça aide un peu .

    1. Oui, tu as raison, c’est la quasi fin du vol libre mais le vol moteur vient a la rescousse. Mais, le vol moteur des fois doit s’arrêter. Quand le terrain est détrempé par exemple, comme le notre a lille, classiquement entre novembre et mars.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier