Comment préparer une interview audio (Skype…) ensemble via ce blog & un podcast ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur vos sites ou blogs, vous pouvez un jour avoir envie d’interviewer quelqu’un. On peut avoir plein de bonnes raisons de préparer une interview :

Obtenir un avis plus expert que le sien sur un sujet.

Faire découvrir à ses lecteurs un univers que l’on aime bien : celui d’un auteur, d’un artiste, d’un site, d’une marque.

Gagner en crédibilité et/ou en notoriété : le public qui s’intéresse à l’interviewé va venir découvrir votre blog et si vous interviewez une personne influente et renommée, c’est une excellente manière d’assoir votre crédibilité.

J’ai eu l’occasion de réaliser pas mal d’interviews pour mon ancien site pro sur Michael Jackson. J’ai aussi géré pendant 4 ans la communication du DJ/producteur Martin Solveig, l’occasion de travailler avec beaucoup de journalistes et de blogueurs sur des interviews. Voici donc quelques conseils tirés de ma propre expérience.

Choisir la personne à interviewer

Un bon interviewé, c’est d’abord quelqu’un qui va être cohérent avec la thématique de votre blog et cohérent avec votre degré de notoriété.

Quand on décide d’accorder une interview, on engage son image. On a donc besoin d’être rassuré, d’avoir le sentiment que nos propos seront respectés et compris et qu’ils toucheront un public réceptif à ce qu’on aura à dire. On va donc plutôt dire « oui » à ceux qui nous paraîtront les plus en phase avec notre univers.

De même, si vous visez « trop haut » alors que votre blog est encore confidentiel, il est probable que vous essuierez un refus. Les personnes « connues » (je ne parle pas forcément des célébrités mais aussi, plus largement, de toutes les personnes influentes) ont souvent beaucoup de propositions et auront tendance à choisir celles qui leur paraissent les plus fiables.

Cette fiabilité, on ne peut l’évaluer que si le blog a un minimum de contenu et de « vécu ».

Très souvent, il m’est arrivé de recevoir des demandes d’interviews pour Martin Solveig de la part de tout jeunes blogs contenant à peine une trentaine d’articles. Comment se rendre compte de la ligne éditoriale ? Comment savoir qui sont les lecteurs ? Comment savoir si on peut faire confiance ?

Un bon interviewé, c’est aussi quelqu’un qui a envie de répondre à vos questions. C’est un fait : certaines personnes ont du mal avec ce type d’exercice et ne vont vous faire que des réponses très courtes ou très évasives. Ça se manifeste encore plus quand les questions sont mal posées – et quand on débute, c’est souvent le cas !

Là encore, ça peut sembler évident mais même chez des journalistes connus, de publications connues, on tombe parfois sur des gens qui ne se sont pas du tout renseignés sur la personne qu’ils interviewent.

Une bonne interview se prépare. Si la personne possède un site Internet, on va le visiter : c’est mieux d’aller consulter ce genre de source si elle existe plutôt qu’une page Wikipédia, pas toujours fiable.

Ensuite, on regarde si la personne a donné d’autres interviews et quelles questions ont été posées. Ça a plusieurs avantages :

Vous pourrez repérer quelles questions reviennent sans arrêt et chercher à vous démarquer.

Vous aurez parfois l’impression qu’un sujet n’a pas assez été creusé ailleurs, ça vous donnera des idées de questions.

Vous verrez si la personne a refusé de répondre à certaines questions ou d’aborder certains sujets, ça vous évitera de perdre du temps ou de la froisser en remettant sur le tapis le même sujet.

Vous en apprendrez davantage sur elle à travers les réponses qu’elle a déjà données.

Se documenter, c’est aussi réfléchir, déjà, à la manière dont on illustrera son article. La personne a-t-elle sur son site Internet des photos libres de droits pour ce type d’utilisation ? Faudra-t-il penser à en demander ?

Préparer ses questions

Au terme de cette étape, vous devez être capable de préparer votre guide d’entretien, c’est-à-dire les grandes questions incontournables que vous poserez. Quelques conseils :

On commence par quelques questions générales qui permettent d’installer une ambiance de confiance.

On n’aborde jamais les sujets qui fâchent au début pour ne pas braquer l’interviewé, ni à la toute fin de l’interview pour ne pas qu’il reparte avec une impression de malaise.

On mise plutôt sur des questions ouvertes, qui exigent une réponse argumentée et pas des questions fermées (réponse par oui ou par non).

Il est toujours intéressant de questionner les gens sur leurs expériences et pas juste sur des faits. Les faits, on pourrait les obtenir de bien des manières alors que l’expérience est propre à chacun, c’est ce qui fait toute la richesse d’une interview.

On reste flexible par rapport à son guide d’entretien : certaines réponses feront naître d’autres questions chez vous.

On ne trahit pas son interviewé (sortir des propos de leur contexte, « descendre » la personne alors que vous n’avez pas soulevé de critique pendant l’interview elle-même, etc). Ce qui se retrouve sur votre blog ou site doit être fidèle à ce qui s’est passé réellement. Si vous avez des contradictions à soulever, faites-le pendant l’interview, ça donnera à la personne l’occasion de s’en expliquer. Vos lecteurs décideront eux-mêmes si l’explication est crédible ou pas !

Trouver le bon contact

Parfois, la personne que vous voulez interviewer est très facile d’accès. Si ce n’est pas le cas, il faut alors partir à la recherche du bon intermédiaire.

Si vous cherchez à contacter une marque par exemple, vous pouvez passer par le service presse/communication. Pour un artiste, par la maison de disques, la personne ou l’agence qui gère sa communication. Pour un auteur, par sa maison d’éditions. Certains indiquent aussi des coordonnées de contact sur leur page Facebook (rubrique « A propos »).

Certaines personnes sont parfois très difficiles d’accès… et dans ce cas, si vous êtes convaincu d’avoir vos chances de décrocher une interview, il faut ruser un peu grâce à une petite astuce : dans la plupart des entreprises, toutes les adresses e-mail ont la même structure, par exemple « nom.prenom@siteofficiel.blabla ». A partir de cette structure, on peut souvent deviner l’adresse e-mail de la personne que l’on cherche à contacter… ou du moins joindre l’un de ses collègues.

Formuler sa demande

Quand on reçoit une demande d’interview, le premier réflexe est de visiter le site/blog en question et d’évaluer son sérieux. Il est donc important de formuler une demande claire, complète et polie. J’ai reçu des dizaines de demandes où les gens oubliaient d’inclure l’adresse de leur blog ! Pensez à :

Inclure une présentation et le lien de votre blog.

Expliquer qui vous voulez interviewer, dans quel contexte exact : quelle rubrique, pour quelle occasion, dans quel but.

Donner vos éventuelles références si vous en avez : avez-vous déjà interviewé des personnes de même profil ? Bénéficié de mises en avant ? Vous pouvez aussi donner un ordre d’idée de votre trafic. Tout le monde n’y accorde pas la même importance mais parfois, ça pèse dans la balance.

Rassurer : le but, c’est de montrer votre sérieux. Précisez par exemple que la personne pourra si elle le souhaite relire l’interview avant publication, proposez de travailler par mail, Skype ou téléphone à sa convenance, montrez que vous êtes disponible et à l’écoute.

C’est une base, à vous d’ajuster selon le contexte, si c’est une interview très informelle vous n’aurez pas besoin d’en faire autant ; à l’inverse, si vous visez très haut, il faut parfois mettre le paquet pour convaincre !

Conclusion

Il ne vous reste plus qu’à réaliser l’interview en étant toujours très tourné vers l’autre. Acceptez qu’on refuse de répondre à l’une de vos questions parce que la personne n’a rien à dire sur le sujet, respectez sa parole (si possible, enregistrez ses propos ou faites l’interview par écrit pour éviter les reformulations maladroites), sachez être attentif aux « signaux » que vous envoie l’interviewé : sa gêne, son envie d’insister sur un sujet précis.

Une bonne interview, c’est une occasion unique de découvrir l’univers de quelqu’un et si vous l’abordez avec curiosité et intérêt, vos lecteurs sentiront cette « générosité » et prendront autant de plaisir à lire que vous en avez eu à poser les questions !

Vous avez déjà fait des interviews sur votre blog ? Il y a des gens que vous rêvez d’interviewer ?


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire