Pilote : Quel est ce mystérieux aéronef ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article avait initialement un autre titre :

Pilote : Mes pépites qui vont t’aider le plus à voler

Dans cet article, je t’offre un aperçu des emails que j’envoie chaque semaine aux membres de la communauté des « Ailes pour Rêver ».

Et, oui, tout ne se lit pas sur le blog. ^-^. L’essentiel se passe en coulisse. Tu as envie d’en savoir plus . Envie de voler avec plaisir ou de partager avec d’autres pilotes qui volent avec plaisir ?

Deviens membre de la communauté en cliquant ici :

Bonjour ,

Chic, aujourd’hui, il fait beau.

Nous allons pouvoir voler !

Viens, au hangar ! A l’assaut !

Non ! Je ne suis pas folle ! J’ai simplement envie d’aller voler… Cela fait tellement longtemps !

Je pose ma devinette…

Dans quelle machine vas-tu voler avec moi ?

Je t’ai intrigué la dernière fois, hein ?

Alors, et si je te répondais par une devinette ?

Ce n’est pas un avion, mais cette machine vole avec un moteur et en ayant 4 heures d’autonomie (500 km, à la louche).

C’est un hybride, donc un mauvais « avion » et un mauvais « planeur ».

Elle est en « bois et toile » comme disent les pilotes, mais en réalité, elle est composée d’une structure métal entoilée.

La grande majorité des pilotes, quand ils en connaissent l’existence, lui tourne directement le dos, car cette machine est un hybride et elle est vieille…

Et moi, j’adore cette machine.

(Mais j’avoue ne faire qu’une partie de mes vols dessus. Pour le fun, surtout…)

Tu trouves ?

Tu veux encore me poser des questions ?

Tu as envie de gagner du temps pour trouver le nom de cet aéronef plutôt !

Ah ! C’est à propos de tout ce que j’écris, de mon approche singulière de l’aviation, de l’ULM, du vol en planeur et des sports aériens en général…

Tu voulais aussi que je te parle de mes pépites.

Tu as raison, c’est très important.

Mais, pendant que je t’en parle, tu réfléchis à ma devinette, pour savoir sur quelle machine je t’emmener voler. D’ac ?

Alors, les pépites dont je te parlais dans l’objet de cet email sont des conseils.

Il s’agit surtout de techniques qui peuvent t’aider dès maintenant.

Ces techniques sont issues de mes coachings de pilotes.

Tu sais, j’accompagne des pilotes faisant du vol moteur ou du vol libre.

Je les aide en fonction de leurs problématiques.

Ce qui les gêne le plus souvent, c’est :
– « Je manque de temps/ d’argent »,
– « Je manque de plaisir »/ « Je me sens seul »,
– « J’aimerais voler plus mais j’ai besoin de m’améliorer ».

Tu donnes ta langue au chat concernant mon aéronef hybride, ni vraiment avion, ni vraiment ULM, ni vraiment planeur ?

Je te laisse un peu de temps en continuant à parler alors..

Pour permettre d’aider le plus grands nombreux de pilotes, j’ai alors écrit des articles issus de certains de mes coachings.

Les thèmes ?

Les problématiques qui reviennent le plus, comme :
« Je n’ose plus voler »,
« j’ai peur d’atterrir »,
« j’ai peur de quitter le local de l’aérodrome »,
« j’ai vécu un vol qui m’a fait tellement peur, que maintenant, voler est une épreuve.
Je préfère rester au sol mais j’ai envie de piloter à nouveau »

Alors, si tu es dans une de ces situations ou que tu sais que cela pourra aider quelqu’un (transmets lui cet email, du coup…), voici les liens des articles :

– Quand tu as perdu confiance en ton pilotage : comment revoler avec plaisirs ?

– Comment et pourquoi continuer à voler malgré les efforts, voir le manque de plaisir ?

– Pilote : pourquoi ton âge est une de tes plus grandes forces pour voler ? https://des-ailes-pour-rever.com/ton-age-une-force-pour-voler/

Tu as peut-être besoin d’encore un peu de temps pour trouver la machine sur laquelle je vais t’emmener voler aujourd’hui…

Je vais surtout de donner d’autres indices

– Elle peut être homologué planeur ou ULM.
– Elle passe du vol moteur au vol libre et inversement en moins de 2 minutes.
– Pour voler dessus, tu dois être pilote planeur ou pilote ULM, selon son homologation.
– Si tu es pilote planeur, tu dois avoir une qualification supplémentaire qui s’appelle TMG.
– Si tu es pilote planeur (donc avec ta TMG) + pilote avion en même temps, tu peux écrire tes heures de vol soit sur ton carnet de vol planeur, soit sur ton carnet de vol avion.

Un hybride, cette machine, je te dis !

Un vrai OVNI !

Quoi ?

Tu veux vraiment aller plus loin pour voler même si tu manques de temps et pour t’améliorer ?

Okay.

Alors, tu as deux possibilités :

1/ Si tu veux travailler en tête à tête avec moi (emails + téléphone), lors d’un rendez-vous ou sur plusiers séances, réserve directement une séance ici.

Pour en savoir plus sur mes coaching, c’est par là.

2/ Tu veux déjà travailler seul chez toi, via de l’auto coaching.

L’article qui aide certains de mes clients à préparer leur coaching (comment atteindre plus facilement ton objectif) est ici.

Alors, tu l’as trouvé cette drôle de machine ?

Et, bien, il s’agit du SF28. Ça ressemble à ça :Et là, ta tête a deux expressions au choix :

– Beurk, un hybride, un motoplaneur !

– Tiens, je ne connais pas. Ça fait quoi de pouvoir couper le moteur et de pouvoir rester voler 3 heures sans moteur grâce à sa grande plume et de pouvoir redémarrer le moteur (en étant bien sûr en sécurité) ?

   

Allez, viens, trêve de bavardage maintenant !

On sort la machine à la main, comme d’habitude.

Je fais la prévol et nous allons décoller.

Viens !

Je te raconte le vol ici. Clique pour continuer ta lecture. Sangle-toi et nous allons décoller ! ^-^

Bon je te vois venir…

Que tu fasses du parapente, que tu sois ligne de ligne ou pilote ULM, je te vois venir de loin…

Tu n’en restes pas moins qu’un pilote… (Et, NON ! Je refuse de penser qu’il y a des petits pilotes !)

Alors, tu vas vouloir en savoir plus sur les caractéristiques techniques de cette machine…

Alors, les voici, de façons succinctes et vulgarisées. Merci aux clubs vélivoles du Périgueux et du Pays d’Adour pour leurs écrits.

Le motoplaneur

Type: Scheibe SF28

Nombre de places: 2

Puissance: 65CV

Le motoplaneur SF28 est idéal pour l’entraînement à l’atterrissage en campagne (« les vaches »), et les promenades aériennes quand la météo est trop capricieuse.

(Le dessin me fait toujours rire. ^-^ Il est extrait du livre « Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent« .)

Il permet également de réduire le temps de formation initiale. Son moteur lui permet d’être autonome, de croiser à près de 120 km/h et, en le coupant en vol, de faire du planeur pur lorsque la météo le permet.

Allez, viens ici pour vivre ce vol si atypique et si sympathique avec moi


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier