Avion, ULM, planeur : Comment en parler​ avec un enfant ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Imagine la scène.

Tu es devant une graine de pilote, une petite fille ou un petit garçon. Tu essayes de parler d’ascendances thermiques, de vol sans moteur, de sensations géniales, du simple sifflement du vent sur le fuselage, de ta sérénité…

Et, quand tout va comme tu le veux en vol au mécontentement de la descente, en passant du “yeeeeeeees” au “nooooooooon”…

(Le dessin me fait toujours rire. ^-^ Il est extrait du livre « Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent« .)

Mais revenons au spectacle de toi devant une graine de pilote.

Donc, tu essayes de décrire ce que tu vis en vol.

Tu essayes de décrire cette plénitude que tu ressens en vol.

Tant bien que mal, n’est-ce pas ?

Tu es lancé dans tes explications. Normal, ça te passionne !

Tu es concentré.

C’est difficile.

Tu rames en voulant vulgariser le plus possible. Tu as lu des livres aéronautiques, ou tu commences à la parcourir. Et là, au bout de deux minutes…

Tu n’as plus d’auditoire.

Vide.

Le désert.

Tu parles dans le vide…

Ta graine de pilote est partie.

Toi, tu es frustré, tes belles images de vue du ciel dans ta tête pour les partager seulement… avec le vide !

Tu es tout seul… Comme beaucoup de fois… Mais, là, tout de suite, tu n’es pas seul ! Tu lis mon article. ^-^

Tu peux aussi télécharger tout de suite cet article en PDF et les 4 coloriages liés ici ^-^.

Alors, patiente et laisse-moi continuer…

Dans cet article, je vais te conseiller et te donner une panoplie détaillée d’activités « maison » testées et approuvée par mes deux enfants Estelle et Thibaut.

(Dans la vraie vie, lis plutôt : activités testées par mes enfants qui en ont eu marre au bout de 5 minutes. Donc, maman (moi ^-^) a amélioré, encore, encore et encore les activités, pour, au final… Réussir ! Réussir quoi ? Réussir à occuper mes deux pioupious au moins une heure AU CALME  (!) durant chaque activité.)

  • J’aborde les deux bases incontournables pour faire découvrir l’aéronautique à un enfant :
    • la caractéristique principale d’un enfant et
    • la seule compétence réelle (que tu as déjà) pour passer un excellent moment avec ta graine de pilote.
  • Je te livre sans détours quatre activités que tu peux faire avec des enfants, en fonction de ton état de fatigue et de patience du moment.

Oui, l’article est pour parler à des enfants.

Mais, c’est d’abord toi et moi qui en parlons….

Alors, après une journée de travail, quand nous sommes fatigués, se lancer dans une mega activité manuelle, on préfère laisse tomber…

Là, tu as quatre activités au choix, dont une est de te mettre avec eux devant un écran. Donc, tu pourras toi aussi te reposer avec eux et te dire que tu leur fais découvre aussi l’avion, le planeur, l’ULM, le deltaplane…

Le truc numéro UN avec les enfants : des spécificités par rapport aux grands

Les grands, ceux sont les adultes et les adolescents. Pour parler à ce public, je t’oriente directement sur ce post : 

Il te donne des conseils sur comment vulgariser et intéresser des plus de 13 ans. Pourquoi 13 ans ? A partir de 13 ans, tu peux décrocher ton BIA (Brevet d’Initiation à l’Aéronautique).

La bonne blague : Oui, les enfants sont curieux de nature mais…

Oui, les enfants veulent apprendre.

Oui, MAIS en s’amusant ! En s’éclatant !

En se faisant plaisir.

Fais un pas de côté : change d’angle d’attaque !

Laisse tomber la mécanique du vol. « Comment vole un aéronef , » Ça viendra plus tard, voire pas du tout.

Est-ce si important que ça de parler, partager et transmettre des « trucs techniques », à tes proches ou aux enfants ?

Oui, les « trucs techniques », c’est l’expression favorite de mes copines…

Dans leurs têtes et celles de leurs graines de pilotes, les « trucs techniques » regroupent notamment : la mécanique du vol, la météorologie, les techniques de pilotage, la phraséologie, les instruments de vol, les préparations de vol…

Oui, je sais, je viens malheureusement de t’écrire tout le programme théorique de l’école de pilotage…

Oui, je sais, dans tout cela, il y a des domaines dans lequel tu prends ton pied et moi aussi. Moi, c’est la météo et les préparations de vol, par exemple. Parce qu’au début, je n’y connaissais strictement rien. (Et, je n’y comprenais rien d’ailleurs…)

Non, elles, elles s’en fichent.

Leurs enfants aussi.

Par contre, leurs enfants, petits garçons et petites filles sont fascinés par une seule chose quand ils me voient : je suis Pilote.

Juste PILOTE.

Toi, tu me dirais : Pilote quoi ? Pilote avion ? Pilote planeur ? Pilote hélicoptère ? Pilote ULM ?

Eux ? Non… Je suis « juste » PILOTE. Le reste, ils s’en fichent…

Pourquoi ils s’en moquent ?

Parce que je raconte de belles histoires sur l’aéronautique parlant d’avions et de planeurs qui ont peur, qui sont tristes, en colère ou surexcités quand ils rréalisent un super vol ou qu’ils ont réussi quelque chose qui étaient difficile pour eux.

L’important c’est de partager.

Laisse tomber le jargon !

Surtout le jargon aéronautique…

Parle le Français de tous les jours.

Je peux te balader dans mes deux domaines de prédilection hors aéronautique, qui sont : l’expertise financière et les domaines artistiques (aquarelles, dessins, bd…).

Et toi, à ton tour, tu peux me balader dans ton domaine professionnel ou scolaire…

Alors, parle seulement avec les mots de tous les jours!

Je sais, vulgariser est difficile. Mais, c’est tellement plaisant de partager sa passion avec une graine de pilote…

Quelle douceur…

Allez, continuons…

Le SECOND conseil : à propos de toi…

Parle plutôt de “comment c’est en haut, tout là-haut”.

Utilise des mots ou des expressions de leur quotidien

Plutôt que de parler de “pompe, thermique ou ascendance”, emploie le terme « ascenseur pour les planeurs/ parapente/ deltaplane » par exemple. Montre à ton loulou qu’un planeur doit prendre son bain en fin de journée, comme lui.

Et raconte-lui qu’un planeur ou qu’un avion met son pyjama (sa housse) pour faire dodo, quand les portes se ferment.

J’appelle le hangar : la maison des planeurs et des avions.

Plus parlant, tout cela, hein ?

Tu peux aussi utiliser les mots qu’ils connaissent

Oui, ça peut surprendre les durs de durs, les puristes du jargon aéronautique.

Pourtant, c’est tellement poétique…

Des exemples ?

Dans mon livre pour les enfants ​ » Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent..​. » , j’utilise beaucoup d’images et de paraboles.

– « Au bain Glidy, tu es tout sale ! Tu as plein de moustiques sur tes belles ailes blanches. »

Et, surprenant, les enfants ne posent jamais la question d’où provient les moustiques ou juste une fois en passant, mais c’est super rare.

– “ Tu sais, j’ai déjà chatouillé un nuage. Il a bien rigolé d’ailleurs. Si tu savais comme il était grand, beaucoup beaucoup plus grand que ta maison.”

– « Toi, tu as besoin de mangé, un avion, ça mange du liquide. Comme la voiture, elle aussi. Elle boit de l’essence. »

– “ C’est beau en haut, c’est très très beau. Je vois beaucoup beaucoup de ciel. Regarde, je vais te montrer sur mon téléphone. Regarde, là c’est ta maison, elle est toute petite, hein ? C’est comme ta maison de poupée.”

Un dernier exemple pour la route…

Je compare les nuages à de la barbe à papa de la fête foraine pour parler des nuages. Ils sont roses à la fête foraine.

Et dans la réalité ? Les vrais nuages sont-ils collants? Ont-ils un goût de sucre, comme dans les rêves de mes graines de pilotes ?

Simple.

Poétique.

Très très efficace !

Troisième astuce : fais participer ton enfant, ta graine de pilote !

Tu te fais plaisir en jouant avec lesdites graines de pilotes.

C’est de cette façon que tu auras les meilleurs résultats !

Il y a plein d’activités à faire pour faire découvrir le planeur, l’avion, l’ULM et toute l’aéronautique, avec une feuille de papier et un stylo, par exemple.

Quand tu as du temps, de l’énergie et que tu veux passer un super moment en famille

C’est le traditionnel avion à lancer…

A faire à l’intérieur ou à l’extérieur…

Je pourrai te parler d’aéromodélisme de haute volée, mais ce n’est pas le but de cet article. Là, je veux te parler de solutions simples que tu peux mettre en place avec peu de connaissance dans l’activité en elle-même.

Après, je t’avouerai, je suis super envieuse des personnes réalisant leurs propres modèles réduites. Quand je les vois voler, je trouve cela tout simplement magnifiques et magiques…

Ici, je te propose de revenir aux bases de notre enfance. Déjà pour montrer aux enfants qu’ils peuvent créer des choses de leurs propres main et que leurs objets vont voler. Tu imagines !

Tu plies des feuilles en papier pour leur faire des avions.

Amuse-toi avec ta graine de pilote !

Comment passer une heure sur cette activité avec un enfant

Les enfants sont curieux, mais sont loin d’être des idiots. Il faut alors vraiment les occuper.

Parce que, juste faire des avions en papier avec eux, ça va les faire tenir en place 5 minutes, après, ils vont passer à autre chose !

J’ai eu le tour, je peux témoigner… (Snif !)

D’où ce que je te propose…

1/ Prends une feuille de papier

2/ Fais lui faire le pliage

  • Ça économisera ton énergie.
  • Ça permettra à ta graine de pilote d’apprendre à lire un plan et de suivre étape après étape comme une check-liste au décollage ou une prévol. D’ailleurs, fais lui l’analogie, il en sera heureux.
  • Une fois qu’il aura compris et réussi, il pourra le faire tout seul dans sa chambre, le dimanche matin au calme, quand tu auras envie de faire une grasse matinée ou quand tu l’emmeras à l’aéroclub et que tu voudras boire un café avec les autres pilotes. Tu auras ainsi un peu de répit.

Je réfute ce  que tu dis ! Je suis une mère responsable et qui s’occupe bien de ses enfants !

Je te donne juste des tuyaux pour partager ton plaisir aéro ET avoir un peu de calme, c’est tout ! ^-^

D’ailleurs, il n’y aura qu’une seule activité avec des écrans…

Des idées de pliage : (Tu peux en trouver plus ici, sur le site Internet de la boite verte.)

Celui-là est l’avion de chasse, d’après Thibaut :

Celui-ci est l’avion de ligne d’après Estelle :

Et, ça, le planeur selon mes deux crapules :

3/ Fais le colorier ou dessiner sur l’avion

Important s’ils ont le même pliage :

  • pour démarquer les aéronefs,
  • pour occuper encore deux minutes les enfants.

Ils refusent ? C’est une mutinerie ?

Dis-leur simplement que c’est obligatoire car inscrit dans le règlement du concours. Sinon, pas de remise de diplôme.

Je te vois sourire… Oui, tous les moyens sont bons pour leur faire suivre toutes l’activité !

4/ Fais un concours de lancés.

Le « plus loin » a gagné. Le « plus haut » a gagné…

Tu peux même pousser le bouchon en prenant un mètre pour mesurer les performances.

Pour éviter les scènes de jalousie et les crises de mauvais perdants : donne plusieurs catégories comme dans la « vraie vie d’un club » : voltige, plus haut, plus loin…

5/ Remise des diplômes…

Fais au moins un nombre de diplômes ou de catégories identique aux nombre d’enfants.

Pourquoi ?

Pour éviter les scènes de jalousie et les crises de mauvais perdants…

6/ Le must…

Le must, c’est de décerné un prix : des bonbons en plus du diplôme. Tu verras, cela démultiplie la motivation des graines de pilotes…

En bref…

Amuse-ta graine de pilote !

Amuse-toi !

Comment te faciliter la vie pour le pliage

Si tu veux un livre outils, je te conseille fortement celui-là : Avions en papier à colorier et plier – mini boite avec accessoires

Pourquoi ? Parce qu’il ne contient que 10 modèles d’avion en papier et que c’est déjà suffisant même quand tu as plusieurs graines de pilotes. Après, ça s’apparente plus à faire des origamis. Mais, les origamis, le but : se détendre et faire du pliage. Là, notre but à toi et à moi : se détendre, s’amuser et voler !

En plus, le côté livre atelier me plaît beaucoup : tu prends le livre et tu pars dans la famille, tu es tranquille. Pas besoin de penser à emporter des feuilles de papier et plein d’autres trucs.

Vu le mini prix, ça peut te permettre des activités au calme assez souvent.

 

 

Pour les moments créatifs ou canaliser un trop plein d’énergie des graines de pilotes

Un dessin vaut mieux que mille mots.

Le coloriage est toujours une activité indémodable, même pour les adultes ayant besoin de se reposer ou de se vider la tête.

Le lien suivant propose des coloriages adaptés à des enfants et aux adultes. t’offrir ​le kit ​pour de parler simplement de ​l’aéronautique pour enfants & adultes.

Clique ici ou sur l’une des images pour recevoir gratuitement les e-books. Imprime des feuilles de coloriage de planeur, d’avion et d’ULM.

Tu peux ainsi parler de nuages (des nuelles au cumulus), de planeur et des sensations en l’air.

Un dessin a des contours épais pour les tous petits. Les autres sont adaptés pour tous les âges.

Rigole ! Amuse le ! Amuse-toi !

Pour les moments calmes (coucher) ou les journées de pluie

Je vais te conseiller plusieurs livres. Avant j’aimerais te faire part d’un constat que j’ai fait il y a plusieurs année en tant que maman :

  • Il n’y a pas de livre pour enfant parlant de la vie dans les aérodromes à part celui que j’ai écrit.
  • Il n’y a pas de livre sur les ULM, le deltaplane ou le parapente. C’est vraiment dommage pour les parents qui pilotent et qui aimeraient faire partager cela le soir, au moment de la lecture de l’histoire, avec leurs enfants.
  • Les livres pour enfants sur les avions sont soit des encyclopédies (et très bien conçu des fois pour des âges commençant à 2 ans), soit des livres sur les aéroports. Pas de livre sur les parents pilotant pour leur plaisir, à titre professionnel ou de loisir d’ailleurs.

Donc, en sachant tout cela, je partage ici les livres qui sont mes coups de cœur et qui ont été les plus lus par mes deux enfants Estelle et Thibaut.

Si tu veux parler d’avion :

Pour les enfants entre 1 à 7-8 ans, j’ai un coup de cœur pour cette collection et ce livre en particulier : L’imagerie des avions

Les illustrations sont simples, efficaces. Elles conviennent même jusqu’à des enfants de 7 ans, parce qu’il s’agit vraiment d’une encyclopédie.

Pour les enfants plus grands, je te propose ce livre encyclopédique :

La Grande imagerie : Les Avions

Tu as aussi le traditionnel et indémodable :

Martine en avion (Farandole)

Si tu veux parler de vol libre ou simplement de la vie d’un aérodrome :

Tu peux offrir à ton loustic le livre « Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent… ». C’est le seul livre parlant de planeur pour enfant, testé dans des salles de classe et auprès de famille ne connaissant pas le monde de l’aéronautique. Le livre a beaucoup de succès auprès des enfants.

Il permet d’aborder une autre facette de l’aéronautique. Tu n’y vois pas de gros charters, ni d’aéroport en mode industriel.

Le livre aborde :

  • les aérodromes avec des pistes en herbe, les pistes en dures ne sont pas une généralité !
  • l’absence de tour de contrôle : il n’y en a sur aucune image (je vole sur un aérodrome en auto régulation).
  • des enfants au starter, une zone dédiée et sécurisée à côté du taxi way,
  • la vie d’un aéro-club comme il y a partout : avec la convivialité entre membres partageant la même passion,
  • les activités avant et après le vol, en lien avec la vie de famille : oui, un pilote n’est pas qu’un pilote, il est aussi parent et a des amis…

 

Quand ton enfant te pose une question technique et que tu n’arrives pas à vulgariser

Le documentaire « C’est pas sorcier » sur les planeurs est génial​, celui aussi sur les avions de chasse fascinent et celui sur les dirigeables…

Bien sûr, à trois ans, ta graine de pilote ne comprendra pas tout.

Mais, il verra des aéronefs, des hangars, des vues du ciel.

Attention, il risque de devenir accro.

Il y en a des excellents. Je te conseille fortement ceux-là :

– sur les avions : (« Quand tu pars en vacances, ma graine de pilote ! »)

– sur les planeurs :

Quand tu as vraiment besoin d’une pause

ou que tu as envie de regarder un film…

Il y a aussi de magnifiques vidéos de voltige planeur sur YouTube​. Mes enfants les adorent.

J’ai découvert par hasard que les graines de pilotes aimaient les vidéos de voltige, simplement en en regardant une et ils ont été aussi collé que moi à l’écran : les aéronefs volent gracieusement et librement; comme s’ils dansaient.

Si tu as le droit à la question « Pourquoi le planeur/ avion fait des traces ? », essayes de répondre que « c’est pour faire joli ».

Ma fille m’a répondu : « Non, c’est pour marquer son chemin » !?

Une réponse comme une autre.

Une influence du Petit Poucet sur mes graines de pilotes ?

Et toi, cher lecteur, qu’en penses-tu ?

Alors, un conseil, vises un film entre 3 à 4 minutes. 5 minutes grand maximum. L’attention des enfants est assez courte.

 

En bref

Si tu arrives à parler simplement de planeur, d’avion ou d’ULM à un enfant, tu as tout gagné.

Pourquoi ?

Parce que tu sauras parler simplement à un adulte

… Et partager ta passion

… Et augmenter les inscriptions de ton club.

Le mot pour la fin ? LE CONSEIL poru parler d’aéronautique avec les enfants ?

FAIS SIMPLE !!!

SIMPLICITÉ est le maître mot quand tu parles à un néophyte, encore plus à un enfant. Le must est d’emmener ta graine de pilote directement à l’aérodrome un jour où, si tu es pilote tu ne voles pas. Ainsi, tu restes avec ton petit et tu peux tout lui montrer, avec des mots simples.

Difficile de faire simple ?

Oui, je sais.

Commence, le reste suivra.

Si tu as aimé cet article, merci de le partager (Facebook, LinkedIn, email…)

D’autres articles qui peuvent t’intéresser


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire