Avion, ULM, planeur : Comment en parler​ avec un enfant ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Imagine la scène.

Tu es devant une graine de pilote, une petite fille ou un petit garçon, et tu essayes de parler d’ascendances thermiques, de vol sans moteur, de sensations géniales, du simple sifflement du vent sur le fuselage, de ta sérénité quand tout va comme tu le veux en vol au mécontentement de la descente, en passant du “yeeeeeeees” au “nooooooooon” …

Tu essayes de décrire cette plénitude que tu ressens en vol.

Tant bien que mal, n’est-ce pas ?

Tu es lancé dans tes explications. Normal, ça te passionne !

Tu es concentré.

C’est difficile.

Tu rames en voulant vulgariser le plus possible. Tu as lu des livres aéronautiques, ou tu commences à la parcourir. Etlà, au bout de deux minutes…

Tu n’as plus d’auditoire.

Vide.

Le désert.

Tu parles dans le vide…

Ta graine de pilote est parti.

Toi, tu es frustré, tes belles images de vue du ciel dans ta tête pour les partager seulement… avec le vide !

Tu es tout seul… Comme beaucoup de fois… Mais, là, tout de suite, tu n’es pas seul ! Tu lis mon article. ^-^

Tu peux aussi télécharger tout de suite cet article en PDF et les 4 coloriages liés ici ^-^.

Alors, patiente et laisse-moi continuer…

Le truc NUMÉRO UN :

Laisse tomber le jargon !

Surtout le jargon aéronautique…

Parle le Français de tous les jours.

Je peux te balader dans mes deux domaines de prédilection hors aéronautique, qui sont l’expertise financière et les domaines artistiques (aquarelles,dessins, bd…).

Et toi, à ton tour, tu peux me balader dans ton domaine professionnel ou scolaire…

Alors, parle seulement avec les mots de tous les jours!

Je sais, vulgariser est difficile.Mais, c’est tellement plaisant de partager sa passion avec une graine de pilote…

Quelle douceur.Plutôt que de parler de “pompe”, emploie le terme « ascenseur pour les planeurs » par exemple.Montre à ton loulou qu’un planeur doit prendre son bain en fin de journée, comme lui.

Et raconte-lui qu’un planeur ou qu’un avion met son pyjama (sa housse) pour faire dodo, quand les portes se ferment.

J’appelle le hangar : la maison des planeurs et des avions.

Plus parlant, tout cela, hein?

Allez, continuons…

L’astuce NUMÉRO DEUX

Parle plutôt de “comment c’est en haut, tout là haut”.

Laisse tomber la mécanique du vol. Ça viendra plus tard.Voir pas du tout.

L’important c’est de partager.

Utilise des mots ou des expressions

Comme :

– “Tu sais, j’ai déjà chatouiller un nuage. Il a bien rigolé d’ailleurs. Si tu savais comme il était grand, beaucoup beaucoup plus grand que ta maison.”

– “C’est beau en haut, c’est très très beau. Je vois beaucoup beaucoup de ciel. Regarde, je vais te montrer sur mon téléphone. Regarde, là c’est ta maison,elle est toute petite, hein ? C’est comme ta maison de poupée.”

Dans mon livre pour les enfants « ​Quand Maman vole en planeur, Estelle et Thibaut racontent..​.« , j’utilise beaucoup d’images et de paraboles.

Un exemple ?

Je compare les nuages à de la barbe à papa de la fête foraine pour parler des nuages. Ils sont roses à la fête foraine.

Et dans la réalité ? Les vrais nuages sont-ils collants? Ont-ils un goût de sucre, comme dans les rêves de mes graines de pilotes ?

Simple.

Poétique.

Très très efficace ! 😉

Troisième astuce : fais le participer !

Il y a plein d’activités à faire pour faire découvrir le planeur, l’avion, l’ULM et toute l’aéronautique, avec une feuille de papier et un stylo, par exemple.

Fais un avion en papier

Je ne te parle pas du tout d’aéromodélisme de haute volée !

Amuse-toi avec ta graine de pilote !

Prends une feuille de papier et fais un concours de lancé. Le « plus loin » a gagné. Le « plus haut » a gagné…

Amuse-le!

Un dessin vaut mieux que mille mots

Le lien suivant propose quatre coloriages adaptés à des enfants de 2 à 10 ans. ​Clique ici.

Imprime des feuilles de coloriage de planeur.

Tu peux ainsi parler de nuages (des nuelles au cumulus), de planeur et des sensations en l’air.

Un dessin ont des contours épais pour les tous petits. Lesa utres sont adaptés pour tous les âges.

Rigole ! Amuse-toi !

Envie de regarder un film ?

​Le film « C’est pas sorcier » sur les planeurs est génial​, celui aussi sur les avions de chasse fascinent et celui sur les dirigeables…

A regarder à partir de 3 ans.

Bien sûr, à trois ans, ta graine de pilote ne comprendra pas tout.

Mais, il verra des aéronefs, des hangars, des vues du ciel.

Attention, il risque de devenir accro.

Il y a aussi de magnifiques vidéos de voltige planeur sur youtube​. Mes enfants les adorent.

Si tu as le droit à la question « Pourquoi le planeur fait des traces ? » Essaye de répondre que c’est pour faire joli.

En retour, j’ai eu le droit à « Non, c’est pour marquer son chemin ». Une influence du Petit Poucet sur mes graines de pilotes, on dirait, qu’en penses-tu ?

Tu cherches d’autres films sur youtube ?

Alors, un conseil, vise un film entre 3 à 4 minutes. 5 minutes grand maximum. L’attention des enfants est assez courte.

Le mot pour la fin ? FAIS SIMPLE !!!

SIMPLICITÉ est le maître mot quand tu parles à un néophyte, encore plus à un enfant.Le must est d’emmener ta graine de pilote directement à l’aérodrome un jour où, si tu es pilote, tu ne voles pas. Ainsi, tu restes avec ton petit et tu peuxtout lui montrer, avec des mots simples.

Et tu sais quoi ?

Si tu arrives à parler simplement de planeur à un enfant, tu as tout gagné.

Pourquoi ?

Parce que tu sauras parler simplement à un adulte

… Et partager ta passion

… Et augmenter les inscriptions de ton club.

Difficile de faire simple ?

Oui, je sais.

Commence, le reste suivra.

Tu peux télécharger tout de suite cet article en PDF et les 4 coloriages liés ici ^-^.


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier