Pilote : pourquoi écouter ta petite voix peut t’être FATALE ?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il te connaît bien.

Et toi, t’es-tu rendu compte de sa présence?

Il te suit partout, comme ton ombre.

Tu veux manger un bonbon ou une barre entière de chocolat. Non! Bououououuuuuuuuh! Ce n’est pas bien! Et tout le gras que tu as déjà et tous tes kilos en trop, hein? Tu y as pensé à ça?

Tu veux vraiment être pilote, sur un simulateur de vol tranquillement sur ton PC? Non! Bououououuuuuuuuh! Qui va s’occuper de ton job? Et, ta famille, tu y a pensé, à ta famille? Tu as des responsabilités, voyons!

Être pilote! Tu plaisantes ou quoi ? Dans une vraie machine vraie de vraie qui vole? Pilote d’un avion, d’un planeur ou d’un ulm? C’est pas pour toi. Trop risqué! Tu es trop ambitieux! Un rêve de gosse. Et puis, à ton âge… Tu feras ça plus tard!

C’est ça, trouves-toi des excuses…

Tout seul, dans ta tête…

Autosabote-toi.

Fais y gaiement.

Mais, tout seul, hein!

Moi, j’aime bien rêvé.

J’adore ça.

Et j’ai envie de continuer encore longtemps.

Surtout quand je vis mes rêves.

Le syndrome de l’imposteur, tu en as entendu parler ?

C’est la voix de ton autosaboteur.

Ni la tienne, ni celle de la raison.

A l’intérieur de toi, il y a ta zone de confort.

Ce que tu sais faire.

Ce que tu connais.

C’est confortable, plus ou moins, mais tu connais.

Tu es dans ta aoute.

Si tu veux aller plus haut, plus loin, tu ouvres la porte pour sortir de ta zone de confort.

Et, là ?

Enfer et damnation…

Le gardien de ta zone de confort surgit pour te faire rentrer à la maison, bien au chaud. La maison étroite. Trop étriquée. Avec des barreaux de prison sur les fenêtres. Y rentrer? Oui? Non? Et tes envies, alors? Et ton rêve aérien?

Regarder les nuages par la fenêtre n’est pas suffisant. Surtout au travers des barreaux de la prison dorée de tes habitudes.

Vas-y. Sors. Avance. Fonce !

Déploies tes ailes. Envole-toi!

Pas la peine d’en vouloir au gardien de ta zone de confort. Il fait simplement partie intégrante de toi. Si tu as des cheveux gris, tu peux les teindre pour paraître plus jeune. Si tu es jeune, tu peux te faire pousser la barbe pour paraître plus vieux. Et, pour faire un premier pas puis plusieurs vers ton rêve de déployer tes ailes, de voler plus, alors…

…Bouche toi les oreilles!

Laisse parler le gardien de ta zone de confort et avance quand même.

Petits conseils :

Pour te boucher les oreilles, pour éviter d’entendre la voix de ton autosaboteur, tu peux :

  • te concentrer intensément sur ton objectif,
  • mettre du coton dans tes oreilles,
  • investir dans des bouchons anti-bruit,
  • mettre de la musique à fond (attention à tes tympans…).

 


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier