Pilote : 3 façons d’être plus efficace en vol, développant ta créativité

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oui je sais cet article peut paraître complètement hors sujet, dans un blog aéronautique. Pilotage et créativité, c’est quoi ce mélange bizarre, Ailodie, me dirais-tu ?

Et, pourtant…

Tu es un être humain, tu ressens des émotions, tu trouves de solutions à des problèmes, tu aimes regarder les pin-up, véritables chef d’oeuvre de mécaniciens ou de pilotes durant la seconde gueurre mondiale et même maintenant. Si, avoue ! Ces femmes sont magnifiques ! J’adore les regarder, elles sont très belles, très féminines…

Alors, toi et moi sommes toujours un minimum créatif.

Le hic, c’est qu’elle diminue si nous ne l’entretenons pas. C’est pas un problème pour piloter ? Ce n’est pas un problème pour faire un travail répétitif, qu’il soit manuel ou intellectuel ? Détrompe-toi…

Pourquoi ta créativité est-elle si importante ?

Le premier effet kiss cool

Dessiner, colorier ou peindre peuvent paraître des activités enfantines.

Et, qu’en est-il de la photographie qui est réellement une activité créative ?

Toutes ces activités te permettent de te détendre.

De canaliser ton esprit.

De relaxer ton corps.

Et, ça, c’est très important !

Surtout, quand tu as a l’examen du brevet de pilote à préparer…

Surtout, quand tu souhaites valider une qualification…

Surtout, quand tu dois renouveller ta licence de pilote…

Surtout, quand tu sors d’un vol qui t’a particulièrement stressé voir traumatiser…

Le second effet

En plus, L’intérêt est aussi de pouvoir partager ce qui te plaît en aéronautique avec ton entourage.

Oui, pour sortir de ton isolement si tu es le seul pilote de ton famille ou parmi tes groupes d’amis.

Parles-tu de tes vols à tes enfants ?

Parles-tu à tes proches de ce que tu ressens quand tu es là haut, très là haut, comme dirait mon fils

As-tu envie d’expliquer pourquoi  tu aimes voler ? Des raisons qui t’ont fait pousser un jour la porte d’un aéroclub pour entamer un apprentissage hors norme, pour savoir comment évoluer dans trois dimensions.

(J’aime bien dire plutôt : « voler dans 4 dimensionse. Nous oublions souvent la le facteur « Temps ». Et, quand tu voles, c’est important : la météo  peut être très changeante et a directement un impact sur la gestion d’un vol. Des exemples ? Un cunimb’ qui éclate en orage et ta route est complètement modifiée, si tu voles en avion ou en ULM. Si tu fais du planeur, 9 chances sur 10 que tu dois te poser. Un peu plus de probabilité de rester en l’air si tu piotes en montagne et que tu as assez d’altitude.)

Alors comment  développer ta créativité pour être plus efficace en vol?

Je te propose trois pistes simples sans prise de tête, je vais même te donner les outils pour cela, pour  apprendre rapidement  et y aller pas  A pas.

Première piste

Colorie !

Vole les feutres et les crayons de couleurs de tes enfants ou de tes petits-enfants. Oui, oui, ici, dans ce contexte, le mot « voler » est bien le sens de « piquer », « chaparder ». et non pas au sens de piloter… 😉

Et, après, tu fais quoi avec ça ?

Tu es plus sûr de toi que de faire du coloriage ? Alors lance-toi dans l’apprentissage plus poussé du dessin de portrait par exemple.

Tu peux par exemple suivre le blog de Charlotte. Je t’en parle plus en détail dans cet article : « Mon coup de coeur pour une artiste portraitiste !« 

Seconde façon de te relaxer

Parle ! Raconte des histoires !

Oui, je te parle bien de partager ton expérience.

Emploie alors des mots simples.

Parle même à des enfants de 2 ans ou de 5 ans.

Quel sujet aborder ?

Essaye de répondre déjà à des questions « simples », comme :

  • Pourquoi voles-tu ?

  • Qu’est-ce qui est difficile pour toi, en tant que pilote ? (Pas la peine de rentrer dans le détail du fonctionnement d’un moteur, bien sûr ! Et, souviens-toi un peu, à ton tour de ton enfance… Nos graindes de pilotes aussi font des choses qui sont très difficiles, comme d’apprendre à marcher,  comme d’apprendre à se  un ciseau à la maternelle,  de savoir déchiffrer les mots, la lecture et l’écriture sont un très long  et difficile l’apprentissage  que la plupart d’entre nous, les adultes,  avons oublié dans notre quotidien. C’est devenu  un acquis,  instinctif.

  • C’est comment en haut ? Ca ressemble à quoi un nuage vu de près ?

Voilà 2 articles qui te permettront de parler simple  avec mot simple, soit avec des enfants, soit avec à des adultes.

 Pourquoi ne pas raconter aussi une partie de ce que tu vis et ressens en l’air ?

Tu as besoin d’aide pour mieux t’exprimer ? Tu trouves sur ce blog des récits de vol dont tu peux t’inspirer. Voici quelques articles qui en comportent :

La dernière « chance » pour développer sa créativité et pouvoir te détendre

Bien sûr, il y a beaucoup d’autres pistes, mais limiter cet article à trois pistes est déjà pas mal pour un blog aéro.

Alors, cette dernière de développer ta créativité ?

La photographie !

C’est facile et rapide avec ton smartphone, dans un premier temps avant de te prendre au jeu et d’investir dans du matériel plus conséquent.

Des exemples inspirants ?

Va flâner sur :

20190629 Moorsele (340) copie-border

En bref !

Tout le monde a besoin de créativité. Pas seulement les femmes avec la mode du DIY (Do It Yourself), pas seulement les enfants, pas seulement les artistes, pas seulement les personnes qui bricolent un peu. Tout le monde ! Donc, toi en particulier.

Je t’encourage à suivre au moins une piste, pour essayer. Tu verras, tu pourras te détendre. Tu pourras aussi partager plus de ton plaisir de voler. Et, si un évènement vient te pertuber en vol, quand tu seras poser, tu auras d’autres types de pistes pour te remettre en selle et redecoller à nouveau !

Si je ne devrais te conseiller qu’une seule piste, de par sa praticité et son efficacité : fais des photos d’aéronefs au sol et partage les par SMS ou par email à tes proches. Même s’ils n’ont pas de réseaux sociaux. Fais simple !

C’est comme cela que je fonctionne avec mon meilleur ami. Il m’envoie souvent des photos quadn il est à l’aérodrome, au sol ou en l’air. Et j’adire ça !

Si cet article t’a plu, je te remercie de le partager sur Facebook, LinkedIn, twitter ou email.


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier