Comment faire pipi en volant, sans WC à bord (avion 4 places type DR400, ULM, planeur, etc.)?

Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Est-ce que tu t’es déjà fait chambré, même gentiment à ton club parce que d’autres restent plus longtemps en l’air, alors que toi, tu voles péniblement plusieurs heures de moins ?

Tu aimerais savoir quel est le secret de ces gens pour pouvoir toi aussi briller lors des challenges et runs internes à ton club ?

Tu as peut-être des problèmes pour gérer tes passages trop fréquents aux toilettes à cause de problème de santé ?

Mon vol (d’une traite) le plus long était de 7 heures, en local. Alors, je peux répondre à cette question « Comment faire pipi en volant, sans toilettes a bord ? » pour les pilotes hommes ET femmes.

En vidéo, c’est plus simple !

Viens, je t’en parle franchement, clique sur la vidéo.

Et surtout, lis la suite de cet article, après la vidéo. Tu y trouveras plein d’informations complémentaires, comme plus de détails sur les techniques dont je parle dans le film :

  • Ce problème concerne quelle machine ?
  • Pourquoi cette question du « pipi » concerne tellement de monde dans les coulisses des aérodromes ? 
  • Comment peux-tu trouver une solution qui te convienne à 100% ?
  • Les différentes solutions et le matériel allant avec, que je te recommande (c’est la partie LA PLUS IMPORTANTE).

 

Eh oui, comment faire dans un avion de 4 places type DR400, dans les ULM ou dans les planeurs ? Cette question se pose aussi pour les parapentistes et tous les types de vol non commerciaux, en fait !

Quels sont les machines concernées ?

Un vol en planeur peut durer beaucoup plus longtemps qu’un vol en avion.

En effet, nous ne sommes pas limités par la quantité d’essence ! Nous volons sans moteur.

Alors comment faire pour rester longtemps en l’air ?

Imagine les pilotes faisant des centaines de kilomètres pendant des heures, comment font-ils?

Je peux t’en donner un aperçu : « Je prévois au moins 7h de vol sur plusieurs centaines de kilomètres. Mon record c’était l’année dernière avec 6h30 de vol… et un petit soucis de pipi. Je n’avais pas réussi a uriner en vol et du coup durant 20 min je ne pensais en parti qu’a cela. Mes performances en furent réduites. Je n’avais uriné qu’en me posant… »

Et tu imagines les pilotes ULM et les pilotes avion qui n’ont pas de toilettes à bord ?

Comment faire avec cette réelle vraie problématique mais que personne n’aborde sur Internet et qu’à huis clos dans les clubs, encore faut-il oser poser la question…

En conclusion : toutes les machines volantes des aéroclubs sont concernées.

Donc tous les pilotes de loisirs !

Pourquoi cette question du « pipi » concerne tellement de monde dans les coulisses des aérodromes ?

Tout le monde se pose la question mais peu de pilotes en parlent entre eux. Le sujet est trop intime.

Un exemple ?

Je voudrais partagé avec toi un témoignage que j’ai reçu par email :

J’ai vu ta video « rigolote » et courageuse sur le sujet : Comment faire pipi en volant, sans wc a bord (avion 4 places typeDR400, ulm, planeur)?

« Je suis tombé dessus par hasard en regardant les vidéos concernant les différentes façons de voler, mon rêve absolu !!

Ta vidéo est sortie dans ma recherche et quand j’ai vu le titre, je l’ai regardé pour une raison simple : Je suis concerné par le problème depuis déjà des années dans ma vie quotidienne. Pas de cancer de la vessie mais une hyperactivité vésicale. Le résultat est le même et je dois composer avec cela dans « toutes » mes activités. C’est un sujet toujours très tabou, surtout pour les hommes et la façon dont tu as naturellement parlé de cela m’a surpris et touché. Pas facile de pouvoir parler de cela avec quelqu’un, de pouvoir comparer les produits, la façon de les utiliser, de gérer cela. J’ai vu que le sujet existe aussi pour les marathons, pour la plongée etc …

C’est moins glamour que de parler de voler mais c’est aussi très bien de pouvoir partager ce type expériences de la vie. »

La vidéo ci-dessus est la plus vue de ma chaîne YouTube. A ma grande surprise.

C’est la vidéo la plus vue, car elle répond vraiment à une question cruciale.

Cette question cruciale se décompose elle-même en deux grands types de questions.

Eh oui, quand tu urines, tu fais sortir de l’eau de ton corps.

Nous parlons donc d’entrée et de sortie d’eau.

Lis cet article jusqu’à la fin, je te donne des conseils pour gérer la plupart des situations auxquelles tu peux être confronté.

Donc voici des exemples de questions sous-jacentes :

Comment voler plus si je suis obligé de faire pipi ?

Est-ce que je dois arrêter de boire et risquer la déshydratation voire la cystite, donc une perte de mes performances en vol ?

Est-ce que je bois par petite gorgée grâce à une gourde souple qu’utilise les randonneurs ?

Comment peux-tu trouver une solution qui te convienne à 100% ?

Si tu te poses cette question : « Est-ce que tu parles de ça lors de tes coachings ? « 

Ma réponse est  » OUI ! « , avec un grand oui, car c’est évident pour moi.

Tu voles avec ton corps et avec ton mental.

Donc, au besoin, oui, j’aborde cette question en coaching, tout comme la gestion du stress, de la peur, du manque de confiance en soi et bien d’autres aspects très personnels d’une personne.

Je suis ingénieure agricole, j’en ai au les pieds quasi jusqu’au cou dans la mxxdx…

J’ai disséqué le règne vivant et toutes les organes des Mammifères, des yeux, jusqu’au testicule…

J’ai allaité mes enfants et j’en ai nettoyé des fesses pleines de caca, même si je n’en ai que deux ^-^

Même si je suis une femme, je n’ai pas de pudeur à aborder ces sujets car c’est naturel et ça peut vraiment t’aider mes clients. Si tu savais…

Si tu es tenté par un accompagnement individuel, par téléphone ou via Skype, clique ici.

J’ai une garantie 30 jours 100% satisfait ou remboursé, sans explication à donner de ta part.

Ailodie, pourrais-tu me préciser comment s’appelle ce dispositif et où le trouver?

Plus haut dans cet article, je te précisais que, lorsque tu urines, tu fais sortir de l’eau de ton corps.

Nous parlons donc d’entrée et de sortie d’eau.

Dans cette partie, je te mets directement des liens pour faire des achats en ligne si tu le souhaites. Déjà que parler d’intimité n’est pas évident, alors, acheter du matériel qui traite le problème, ça l’est encore moins… J’ai voulu vraiment te faciliter la vie. ^-^

Pour uriner…

Ce qui est le plus important, avant même le choix du matériel

Il y a deux méthodes. Dans tous les cas, je te conseille fortement de t’entraîner avant chez toi.

Mieux vaut être au sol et avoir envie d’être en l’air que d’être en l’air et d’avoir envie d’être au sol.

Tout est dit avec cette citation anonyme, sorte de proverbe aéronautique que toi et moi avons déjà entendu au moins une fois sur un terrain.

La morale ?

Diminue au maximum ton stress en l’air :

Entraîne-toi !

A force de répétitions, certains gestes comme le pilotage devienne des réflexes. Uriner en l’air doit aussi devenir un réflexe pour que tu continues à prendre plaisir a voler.

Si tu es pilote planeur, fais des essais dans le bain, ce qui te permet d’avoir la position semi-allongée d’un pégase ou d’un autre monoplace.

Si tu pilote une machine où tu es assis (avion ou ULM), entraîne-toi alors assis, au-dessus des toilettes par exemple.

Pourquoi ? Pour limiter ton stress en vol. Pour réussir à te détendre et donc désinhiber ce réflexe que tu as acquis avec ton éducation de ne plus faire pipi assis ou allongé.

Pourquoi ? Surtout, pour éviter de te faire pipi dessus en vol et de sortir de ton aéronef trempée. Risée des autres pilotes garantie et une réputation merdique après.

Alors, prends sincèrement le temps de t’entraîner au calme chez toi.

Ce n’est pas en pleine tempête qu’on apprend à nager…

  • Faire pipi dans une bouteille d’eau ou dans un sac en plastique.

Je te déconseille le coup du sac plastique. J’ai vu un pilote ce poser trempé lors d’un concours.

Râler à qui voulait l’entendre.

Les autres pilotes n’ont rien dit mais on garder la leçon.

Dix ans après, ceux qui ont assisté à la scène ont encore la leçon écrite dans leur tête.

  • Utiliser un penilex pour les hommes

Un penilex, c’est littéralement un étui pénien. Oui, tu le mets sur ton pénis.

C’est un peu comme un préservatif avec un trou au bout pour récupérer l’urine qui en sort et qui la stocke dans une bouteille.

Ça ressemble à ça :

Tu peux en trouver sur Amazon en cliquant sur les liens suivants :

Etuis pénien freedom pénilex – Coloplast

Il y a aussi d’autres solutions d’urinoirs de voyage pour homme :

Celui-ci coûte moins cher. Je t’en donne le lien ici pour que tu puisses lire le descriptif :

YUMSUM Voyage Mâle Ménage Urinoir Pee Bouteille Nuit Récipient Collecteur d’urine avec Tube pour Homme, 1700 ML (Jaune)

  • Utiliser des couches « pour adultes », pour les pilotes femmes et les hommes

Non, je n’ai pas pompette !

D’ailleurs, les couches, c’est la solution la plus discrète.

Parce que le pénilex, tu dois le mettre en place avant de décoller.

Certes, il est très pratique et très discret mais il ne faut pas être mal à l’aise avec le regard des autres si tu es élève ou si tu dois partager ton aéronef tout de suite après t’être posé.

La couche, tu peux la mettre bien avant de décoller. Au final, une fois que tu es habitué à la porter, tu ne la sens pas trop.

Pour les femmes, c’est un peu comme avoir une énorme serviette hygiénique, comme celles utiliser juste après les accouchements.

Pour les messieurs, vous vous mettez un peu dans la peau d’une dame quelques heures…

L’autre avantage de cette solution est le coût plus faible et une fois utiliser : poubelle. Pas besoin de vider, de nettoyer…

Les couches d’incontinence ressemblent à ça :

ou tu as aussi la version culotte à usage unique, la version « serviette lavable », la version culotte lavable :

 

Le lien pour avoir plus de détails ou voir des produits similaires sont là :

Tena Comfort Normal Confioair Pack de 42 Couches

ou par exemple :

Culottes d’incontinence Adultes Couche ajustable en Tissu Lavable réutilisable Soins d’incontinence pour Vieillards Gamme de taille 52-108cm (Color : Rose clair)

Tu peux acheter aussi ces « couches » en grandes surfaces ou dans les hypermarchés.

Pour boire…

Oui, sincèrement, je te conseille de regarder aussi du côté de la gestion de l’eau, de ton hydratation.

Si tu veux voler correctement, je t’invite vraiment à être hydratée, foi de nana qui a déjà fait l’andouille et qui ne se fait plus prendre…

Ne pas boire peut te coûter très cher d’un point de vue santé (pyélonéphrite : si l’infection urinaire n’est pas soigné à temps, ceux sont tes reins qui trinquent !) et d’un point de vue sécurité.

Sécurité ?

Oui, sécurité !

Car si tu manques de concentration, la tunnelisation est là qui guette et ta concentration à te poser et à gérer ce qui t’entoure diminue petit à petit insidieusement.

  • Boire : j’adore la pochette d’hydration des randonneurs

Je trouve ce produit littéralement génial !

Pas besoin de bouteille « dure » qui risque de péter la verrière de l’aéronef en cas de turbulence.

Pas besoin de beaucoup de place, ça peut se glisser sous ton siège, donc pratique dans un espace très réduit comme un planeur monoplace.

Ça ressemble à ça :

Comme tout à l’heure, tu peux te le procurer en même temps que ta solution pour uriner, en allant faire un tour sur Amazon ou dans un magasin comme Décathlon. (Le penilex, tu ne le trouveras pas à Decat’) :

Aodoor Poche Hydratation, Portable 2 litres Poche a Eau Sacs à Dos d’hydratation Sacs d’hydratation pour Utilisation en Extérieur

Là encore, j’ai un conseil : mieuxvaut t’hydrater un peu toute les heures qu’un grand coup.

Pourquoi ? Si tu t’hydrate un peu toutes les heures, tu vas transpirer un peu toutes les heures et tu vas moins uriner d’un coup.

Oui, la gestion de l’eau, c’est vraiment en prenant en compte ce qui sort et ce qui rentre dans ton corps.

La dernière des erreurs à faire : prendre une boisson gazeuse. Ca t’explose littéralement au visage et tu devras tout nettoyer une fois posé.

C’est du coca ou de l’orangina ?

Double erreur !!

Le sucre colle et s’immisce partout.

Tu vas littéralement en chier pour tout nettoyer.

Désolée de ces mots, mais, là, il n’y a que ça qui sort de ma plume…

  • Boire et manger en même temps (ma solution préférée)

Oui, tu as bien lu. Tu peux faire les deux en même temps grâce au goûter pour enfant.

Tu règles en même temps le problème de la déshydratation et de l’hypoglycémie.

Comme tu le voies, être pilote, c’est vraiment s’adapter à son environnement ! ^-^

Un exemple concret ?

Les pompotes que je pique à les enfants, à Estelle et à Thibaut…

Ca, clairement, achète-les au supermarché du coin, ils seront beaucoup moins chers que sur Internet.

Je te donne quand même le lien par acquis de conscience :

ANDROS Compotes de fruits en gourdes 3 variétés panachées Sans Sucres ajoutés 10x90g – Lot de 3

Là aussi, j’ai encore une préférence : les compotes sans sucre ajouté.

Que veux-tu, je suis une femme et je suis une mère, alors, le sucre pour le sucre, c’est pas mon délire.

La dernière des erreurs à faire : emmener des barres chocolatées ou du chocolat.

Pourquoi?

Ca fond !

Il y en aura partout dans le cockpit, bon courage pour le nettoyage.

Double effet kiss cool ?

Fondu, tu ne pourras manger le chocolat. Donc tu resteras en hypoglycémie.

J’ai faim !

Je dois resté concentré…

J’ai faim !

Je dois resté concentré…

J’ai faim !

Je dois resté concentré…

J’ai faim !

Je dois resté concentré…

Je crois que tu as compris le topo : ton cerveau sera assis entre deux chaises et ru pourras dire « Au revoir ! » à ton plaisir de voler.

Dommage…

En bref

En quelques mots, dans cet article, je t’ai dit que tu pouvais voler plus longtemps en trouvant des solutions pratiques et concrètes pour t’hydrater et uriner.

Je t’encourage vraiment à passer à l’action ! Applique au moins un conseil de manière à obtenir un progrès. Lequel ? Un simple comme d’acheter des pompotes. Au pire, tes enfants ou tes petits-enfants te les piqueront.

Tu sais, tu en tireras beaucoup de plaisir. Ce sera à ton tour de chambrer les autres pilotes de ton club lors des challenges en interne.

Si tu as aimé cet article, merci de le partager (Facebook, LinkedIn, email…)

Maintenant, à toi de jouer !


Partager l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ailodie

Je m'appelle Ailodie. Pilote planeur depuis 2002, je suis aussi élève pilote ULM. Coach, auteure de livres sur ce qui vole et artiste peintre, je ne suis ni instructrice, ni compétitrice. J'ai découvert le plaisir de partager avec : d'autres pilotes, des pilotes faisant leurs premiers vols et leurs proches. Mère de deux enfants en bas âge, ce qui vole est ma passion au quotidien. C’est pour cela que j'ai fondé " Des ailes pour rêver " : mettre à ta disposition tous les conseils, techniques et astuces éprouvés pour concrétiser tes rêves d'évasion dans les airs, seul ou en compagnie de tes proches. Sans te prendre la tête, pas à pas et sereinement.

Cet article a 13 commentaires

  1. Henri

    C’est vrai que tout ça c’est important.
    Quand je faisais des convoyage en camion.
    Je pratiquais plutôt l’économie.
    Avec la bonne bouteille d’Oasis.

    1. Ailodie

      Oui, tu as raison, que ce soit en aéronef ou en camion, le principe est le même.
      Sauf que tu peux t’arrêter facilement en camion. C’est même une obligation légale.
      Et, en aéronef, c’est beaucoup plus difficile.
      C’est pour cela que les pilotes se focalisent surtout sur « comment uriner ».

      La solution de l’Oasis est très bonne.
      Deux hics en vol :
      – un risque de moisissures dans le système de kamel bag si tu ne le nettoie pas après chaque vol,
      – la bouteille rigide et encombrante peut avoir beaucoup de mal à trouver sa place si tu la laisses telle quel. Il y a même un risque qu’elle abîme la verrière en cas de turbulences (voir qu’elle l’explose).

  2. Claude

    En 1968, pour le convoyage d’un PIPER équipé de réservoirs supplémentaires qui me permettaient 15 heures d’autonomie j’avais fais installer un venturi d’évacuation.
    Un fois en croisière j’ai constaté qu’il était monté à l’envers !
    Ma réserve de bouteilles a servie de plan B…

  3. Swan

    la bouteille de lait Lactel bio 1l hmmmm !

  4. Aninyme

    Le blog est très intéressant… Je me sens parfaitement concerné, car je suis en train de démarrer le processus pour devenir Pilote de ligne, mais je me pense trop vieux ou pas assez qualifié scolairement. Mais je comprend ici que c’est la passion et le travail qui l’emportera ! ✈️

  5. Olivier

    Sachets de congelation, minimum capacité de 1 litre + un calecon pas trop serrant, avec ouverture à boutons, de préférence déboutonnés avant de décoller : mes plus longs vols font plus de 8 heures, avec hydratation constante (min 2 litres d’eau), dans un planeur de performance , en position demi-couchée.

  6. Jean

    Lorsque je faisais de longs vols de livraison d’avions j’emportais avec moi un récipient très bien étudié qui permettait d’uriner sans en mette partout ! Un peu comme un  » pistolet » qu’on utilise quand on est immobilisé dans un lit.

  7. Jean

    Lorsque je faisais de longs vols de livraison d’avions j’emportais avec moi un récipient très bien étudié qui permettait d’uriner sans en mette partout ! Un peu comme un  » pistolet » qu’on utilise quand on est immobilisé dans un lit.

  8. Dominique

    je n’ai jamais ‘déballasté’ plus de 2 litres en 5 ou 6 épisodes (vols > 7h)

  9. Olivier

    Sachets de congelation, minimum capacité de 1 litre + un calecon pas trop serrant, avec ouverture à boutons, de préférence déboutonnés avant de décoller : mes plus longs vols font plus de 8 heures, avec hydratation constante (min 2 litres d’eau), dans un planeur de performance , en position demi-couchée.

  10. Louis

    Etui pénien et poche associée, très efficace, simple et pratique. Prêt à l’emploi à tout instant.

  11. GUICHARD P

    Merci jeune maman
    j’ai lu avec intérêt cette article qui va m’être utile (après le confinement) et imprimé pour le garder

    1. Ailodie

      Au plaisir ^-^. Si tu as des questions, tu peux me les poser via les commentaires ou par email pour plus de discrétions : ailodieAEROBASEailodie.com Bon courage pour le reste du confinement qui se rallonge…

Laisser un commentaire